UCAD

UNE NOUVELLE DYNAMIQUE FÉDÉRATIVE EST NÉE DANS LE PAYSAGE DE LA DIASPORA COMORIENNE

Cette fois-ci, la communauté anjouanaise de la diaspora s’est réunie dans l’intérêt supérieur de la nation comorienne pour créer une fédération des associations anjouanaises de la diaspora. Cette fédération porte le nom de « UCAD » (UNION DES COMORIENS ANJOUANAIS DE LA DIASPORA). L’UCAD est une association apolitique régie par la loi de 1901, créée en 2011 ayant son siège à Paris. Elle a pour ambition le rassemblement des Anjouanais de la diaspora dans un esprit d’unité républicaine et de développement de l’Union des Comores. Son Président a reçu une lettre de félicitations du Président A.A.M. SAMBI valant reconnaissance de l’association par l’Etat comorien. La création de l’UCAD s’est avérée nécessaire suite à la dynamique née de la prise de conscience des Comoriens Anjouanais de la diaspora de tout continent, de s’impliquer dans le processus de développement des Iles Comores.

Les membres fondateurs de la fédération ont également souhaité que la communauté anjouanaise de la diaspora à travers l’UCAD soit bien impliquée dans les différentes activités socioculturelles et de développement avec les officiels comoriens ou avec la communauté comorienne de la diaspora. Ainsi avec l’UCAD, la Communau-té Anjouanaise de la diaspora et ses Associations se dotent d’une tribune pour s’exprimer, pour faire entendre leur voix, par patriotisme et donc par amour des Comores. L’UCAD a comme principaux objectifs :

-Mobiliser les forces vives de la communauté anjouanaise notamment les différentes associations et groupements anjouanais au service du développement de l’Ile d’Anjouan,

-Promouvoir les liens de fraternité, d’entraide, de cohésion de la communauté entre les Anjouanais et leurs associations, au sein du mouvement de la diaspora Comorienne.

 -Promouvoir les échanges culturels, la coopération décentralisée avec les collectivités territoriales du pays d’accueil. Veiller à la représentation de la communauté anjouanaise dans les différentes instances publiques et privées, économiques, culturelles et sociales.

Son administration comprend :

-L’Assemblée Générale dont les décisions sont souveraines.

-Le Conseil d’Administration de 21 membres dont 11 du Bureau Exécutif et 10 Représentants des 5 régions de l’île désignés par leurs Associations respectives. Les actions à mener et les domaines d’interventions sont :

Activités socioculturelles dans le pays d’accueil dont certaines génératrices de fonds;

Activités de sensibilisation et de mobilisations de différentes couches de notre société pour le développement du pays;

Contribuer au renforcement des capacités et compétences des acteurs locaux du développement (Maires, cadres, jeunes, commerçants, artisans, etc.);

Assurer une mobilisation citoyenne en faveur du développement durable de l’île;

Contribuer à réduire le taux de mortalité et de morbidité au sein de la population;

Contribuer à l’assainissement du système éducatif et à favoriser la réussite des élèves et des étudiants ainsi que leur insertion professionnelle.

Cette initiative fédérative s’inscrit dans le cadre de la convention signée entre l’Etat comorien, représenté par son ministre des Relations Extérieures avec l’Ambassadeur de l’Union des Comores en France et la communauté comorienne de la diaspora à la fin de l’année 2010 à Aubervilliers en présence du Chef de l’Etat de l’Union des Comores. Cette convention vise à structurer la diaspora comorienne pour lui permettre d’agir efficacement au service du développement de l’Union des Comores.

Union des Comoriens Anjouanais de la Diaspora – UCAD

Le Bureau de l’UCAD

Publicités

À propos ucad2011
Association

2 Responses to UCAD

  1. Mr WordPress says:

    Hi, this is a comment.
    To delete a comment, just log in, and view the posts’ comments, there you will have the option to edit or delete them.

  2. Bousry Assane says:

    L’histoire ,la culture et l’artisanat expliquent mieux que tout les origines d’un peuple :des tombeaux chiraziens aux poupées yéménites en passant par les portes sculptées ,du palais du sultan Mawana ,de la citadelle de Mutsamudu ou des vestiges de Sima ,le peuple anjouanais a une culture vieille de plus de 1500 ans.Les premiers habitants de L’ile sont venus bien avant les arabes qui ont amené l’islam .Comme à Madagascar les premiers habitants de l’ile viennent de malaisie ou d’indonésie ,ils ont peuplé l’ile 5 ou 6 siècles avant l’arrivée des chiraziens et des yéménites .La preuve formelle est la pirogue identique à celle utilisée en malaisie .Anjouan est riche d’une culture multi raciale :en effet arabes ,indiens ,africains cotoient également des blancs issus des differentes colonisations portugal ,angleterre et france .Ce melting pot se traduit par l’artisanat des portes ,des poutres utilisées dans la construction ,des bijoux issues de l’orfevrerie indienne ou yéménite ,des sacs ou chapeaux en feuilles tressées et les bonnets originaires du yémén ou hadramaout !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :